Le projet du grand orgue

Cet instrument à traction mécanique comportant deux claviers (grand-orgue, positif) et pédalier prendra place dans le bas-côté nord. Sa composition, inspirée du XVIIe et XVIIIe siècle français, permettra de subtils mélanges et l’exécution d’un large répertoire.

La région romande ne comporte quasi aucun instrument inspiré de cette facture française. Ainsi, ce nouvel instrument enrichira par sa singularité le paysage organistique de nos contrées.

cossonay-1

cossonnay-5cossonay-4cossonay-3

Composition

I Grand orgue II Positif : 56 notes Do1-Sol5
Montre 8′
Bourdon 8′
Fûte conique 8′
Prestant 4′
Flûte à biberon 4′
Nazard 2 2/3′
Doublette 2′
Quarte 2′ 
Tierce 1 3/5′
Plein Jeu IV
Cornet V
Trompette 8′
Cromorne 8′
Voix humaine 8′

Les jeux des claviers manuels sont jouables sur l’un ou l’autre des claviers (jeux baladeurs)

Pédale: 30 notes Do1-Fa3
Soubasse 16′
Octave 8′
Saqueboute 16′

Accouplements : II/I
Tirasses : I,II, II en 4′
Tremblant doux I et II

L’artisan

Bertrand Cattiaux

L’atelier de Bertrand Cattiaux, installé à Liourdres en Corrèze occupe neuf compagnons facteurs d’orgue spécialisé dans la restauration et la construction d’orgues. Auparavant, Bertrand Cattiaux a collaboré avec Jean-Loup Boisseau avec lequel il s’est formé.

L’atelier s’est fait connaître en Suisse par l’exceptionnelle restauration de l’orgue de la Collégiale de St-Ursanne. Parmi les nombreux ouvrages réalisés il est a relevé entre autres, la reconstruction de l’orgue de la Chapelle Royale de Versailles, la restauration de l’orgue de la Cathédrale de Sarlat et la construction neuve de l’instrument de la Basilique St-Rémi de Reims.

Bertrand Cattiaux est actuellement l’un des meilleurs artisans et connaisseurs de la facture française.
www.orguescattiaux.org

Coût de l’instrument: CHF 578’255,00 TTC

Parrainez un tuyau du grand orgue !